Quand le président du CNSR dérape...


 foamdm    31 janv. : 00:50
 Aucun    Brèves

Les vélos pourront bientôt circuler aux côtés des piétons sur certains espaces qui deviendraient mixtes.

Les vélos pourront bientôt circuler aux côtés des piétons sur certains espaces qui deviendraient mixtes.
Le Conseil national de la sécurité routière (CNSR), instance de conseil du gouvernement en matière de sécurité routière, vient en tout cas d'en recommander le principe aujourd'hui lundi 8 décembre, lors de sa septième réunion plénière, à l'Assemblée nationale.

L'adoption de cette recommandation a donné lieu à un échange savoureux. Chantal Perrichon, la présidente de la Ligue contre la violence routière, s'est opposée à cette mixité, car "elle se fera au détriment du piéton, qui est l'usager le plus vulnérable". Or, a-t-elle précisé, "la Ligue défend toujours les plus vulnérables, qui seront en l'occurrence surtout des enfants et des personnes âgées".

Patrick Jacquot, président de la commission "deux roues, deux roues motorisés" du CNSR, a répondu : "On préfère qu'un cycliste donne un petit coup de guidon à un piéton plutôt qu'il soit percuté par un quinze tonnes."

Le docteur Philippe Lauwick, président de la commission « alcool, stupéfiants vitesse » du CNSR, n'a pas manqué de réagir : "Un petit coup d'épaule à une vieille dame frêle atteinte d'ostéoporose peut la faire tomber, l'immobiliser et la condamner à l'isolement, votre propos était inentendable".

M. Jacquot a persévéré : "Nous ne sommes pas là pour protéger les plus faibles, la vieille dame va apprendre la mixité, elle deviendra attentive aux vélos. Si on craint un coup de guidon, il ne faut plus sortir de chez soi."

La suite ...

PS : les salariés et les IRP-FO en particulier savent depuis longtemps que leur PDG est coutumier des "dérapages" frown



Comments are turned off for this itemVersion imprimable


© FO Mutuelle des Motards