Négociations salariales (suite)

mercredi 22 juillet 2015 - 15:46:48 Category: Négociations Posted by  foamdm 0
Voici les revendications qui seront portées par FO lors de la reprise des discussions jeudi 23 juillet :
Voici les revendications qui seront portées par FO lors de la reprise des discussions jeudi 23 juillet :
Revendications Fo 2015

Négociations salariales (suite)

lundi 06 juillet 2015 - 10:52:10 Category: Négociations Posted by  foamdm 0
Le 3 juin, nous vous avions indiqué avoir obtenu un peu tardivement un dossier incomplet.
Le 3 juin, nous vous avions indiqué avoir obtenu un peu tardivement un dossier incomplet. De fait la réunion du 16 juin était annulée et nous pensions pouvoir siéger le 23 juin face à la direction.
Le lendemain, voyant que nos dirigeants n'appréciait pas le jeu des 7 erreurs, nous avons adressé le document ci-dessous :
delta_sur_recla_doc_et_info_nao_2015.pdf


Depuis le 4 juin, nous n'avons obtenu aucune information ni réponse de la part de la direction. Les informations restent incomplètes et le mutisme de la DG, maintes fois signalé, est de retour !
Dans ces conditions, à notre connaissance, la négociation du 23 juin n'a pas eu lieu.
Sur l'agenda prévisionnel de cette négociation, il ne reste maintenant qu'une seule date : lundi 29 juin.
Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de ce feuilleton.

Mise à jour du 26 juin :
après un mois d'attente, nous avons enfin obtenu le compte-rendu de la réunion d'ouverture des négociations et le PV d'ouverture signé le 13 mai dernier. Le rapport d'égalité hommes/femmes est également à la disposition de notre organisation syndicale.
Il manque encore "quelques" informations et documents (surlignées en jaune sur notre liste du 4 juin) et une seule réunion prévue le 29 juin (et annulée ?)... Nous serons donc contraints de réclamer de nouvelles dates de négociation...


Mise à jour du 1er Juillet 2015 :
La dernière réunion planifiée n'a pas eu lieu. Aucune information supplémentaire ne nous a été adressée. Aucune réponse n'a été apportée à notre dernier courriel du 29 juin.
Dans cette négociation où nos dirigeants baffouent régulièrement le Droit du Travail depuis novembre 2014 et ne tiennent pas leurs engagements, la question de la poursuite de la participation de FO à ce fiasco annoncé est clairement posée !

Mise à jour du 6 juillet :
Le 2 juillet, Patrick Jacquot a annoncé aux organisations syndicales que les documents manquants seraient transmis en ce début de semaine. Il a également proposé qu'une date de réunion soit ajoutée au 23 juillet...


Mise à jour du 7 juillet :
FO sera présent le 23 juillet à 16 h, pour la deuxième réunion de négociations salariales 2015. Nos revendications seront publiées dans les prochains jours.

GPEC : pour la Mutuelle des Motards 10 ans de retard (*), ce n'était pas encore assez !

vendredi 03 juillet 2015 - 13:51:16 Category: Négociations Posted by  foamdm 0
Extrait du PV de CE extraordinaire du 18 mai 2015 :

Extrait du PV de CE extraordinaire du 18 mai 2015 :
"Patrick Jacquot déclare être un fervent défenseur de la GPEC." cry

Le 2 juillet 2015, lors de la 3ème réunion de négociation sur ce sujet repris cette année : la direction a "oublié" le P de GPEC !
Elle n'a pas été capable de présenter une cible à 3 ans et a proposé de poursuivre la discussion pour aboutir à un accord contenant seulement un état des lieux de l'existant sans prospectives à moyen terme. Comme cela avait été relevé par le CE lors de la consultation sur les orientations stratégiques, puis lorsqu'un business plan commercial sans chiffre lui a été présenté, le flou s'installe dès lors qu'il s'agit d'évoquer l'avenir inquiétant de notre entreprise !
La totalité des organisations syndicales représentatives du personnel (dont FO) a claqué la porte de cette négociation qui ne couvrait pas le champ prévu par la loi.


* Rappel : l'obligation de négocier un accord de Gestion Prévisionnelle des Emploi et Compétences figure dans une loi de janvier 2005 !

Actu sociale : négociations salariales...

vendredi 22 mai 2015 - 09:37:49 Category: Négociations Posted by  foamdm 0
Hausses de salaire : les patrons devront désormais se justifier.
Hausses de salaire : les patrons devront désormais se justifier.

La Cour de cassation oblige les entreprises à justifier les augmentations, et les non augmentations !


Vous n'avez pas été augmenté et vous trouvez ça injustifié ? Allez aux prud'hommes ! La cour de cassation oblige désormais les entreprises à expliquer à ses salariés la hausse (ou la non-hausse donc) de leur rémunération. Dans un arrêt du 6 mai, les juges ont en effet ordonné que l’employeur doit être à même de justifier ses choix, et ce par des éléments objectifs.

Que va changer cette décision ? La Cour de cassation, plus haute juridiction judiciaire et dernier recours dans un procès (hors tribunal administratif), s'exprimait le 6 mai sur le dossier du cadre d’une entreprise médicale qui n’avait pas été augmenté, alors que ses collègues si. Les juges ont estimé que la justification de l'employeur était insuffisante, dans une décision qui fera office de jurisprudence, de référence pour les procès futurs aux prud'hommes.

Concrètement, la Cour de cassation dit qu'un employeur a le droit de ne pas augmenter tous ses salariés de la même manière. Mais il doit pouvoir justifier ses choix en s'appuyant sur des éléments vérifiables. Sinon, les juges considéreront qu'il y a rupture de l'égalité de traitement. Et le salarié qui se sentira discriminé pourra réclamer réparation en justice. En se basant sur l'arrêt du 6 mai, les juges pourront dire à l'entreprise : prouvez-nous que ce n'est pas à la tête du client.

Comment justifier une augmentation ? La difficulté pour les DRH est alors de communiquer les éléments objectifs. Quand ce sont des éléments quantifiables, des résultats commerciaux par exemple, il n'y a pas de problème. Mais il peut y avoir des situations plus subtiles : la capacité d'un cadre à motiver ses équipes par exemple, où la volonté d'augmenter un jeune à fort potentiel pour le conserver dans l'entreprise.

"Sur le plan des principes, cette décision me paraît relever du bon sens. Mais dans la réalité, ce sera compliqué. Les juges devront comprendre que certaines justifications ne sont pas quantifiables", commente au micro d'Europe 1 Jean-Christophe Sciberras, président de l'Association nationale des DRH de 2013 à 2015, actuel DRH de Solvec.

Ce type d'affaires peut-il se multiplier ? Jusqu'à présent, il était très rare de voir un salarié traîner son employeur devant les prud'hommes pour une "non augmentation". Il risquait de se faire plutôt mal voir dans l'entreprise. Mais selon certains spécialistes, ce type de contentieux pourrait se développer.

Pour deux raisons : d'abord parce que les budgets d'augmentation sont beaucoup plus faibles aujourd'hui et obligent les directions d'entreprises à être plus sélectives dans leurs choix, ce qui augmente mécaniquement le risque de salariés frustrés. Ensuite parce que les entreprises choisissent de plus en plus, aujourd'hui, les augmentations individuelles aux collectives. Et qui dit augmentations individuelles, dit comparaison des salariés entre eux. Et donc obligation d'être très juste et très objectif dans ses choix.

NAO 2015 : Acte 2

mercredi 13 mai 2015 - 09:36:34 Category: Négociations Posted by  foamdm 0
Après 6 mois de gestion calamiteuse de cette négociation obligatoire, comme vous l'a indiqué par mail le PDG, nous reprenons aujourd'hui intégralement ce dossier.
Après 6 mois de gestion calamiteuse de cette négociation obligatoire, comme vous l'a indiqué par mail le PDG, nous reprenons aujourd'hui intégralement ce dossier.
Les infractions aux dispositions du code du travail étaient telles, qu'une poursuite de cette négociation menait la direction dans l'impasse, le délit d'entrave et une procédure pour discrimination syndicale.

Ce mercredi 13 mai à 14h30, nous rencontrerons le directeur général. Nous débattrons du calendrier des réunions à venir et présenterons la liste des documents et informations dont nous avons besoin pour établir nos revendications.

Pour télécharger le document rédigé par FO, SUD et CGT :
fosudcgt_reprise_nao_13_mai_2015.pdf

A suivre...

NAO 2015 : de mieux en mieux !

mercredi 06 mai 2015 - 16:28:31 Category: Négociations Posted by  foamdm 0
Après avoir affirmé le 23 avril par un mail officiel à TOUS les salariés que "les négociations (...) sont aujourd'hui sur le point d'aboutir (...)", mensonge que nous avons dénoncé la semaine dernière,
Après avoir affirmé le 23 avril par un mail officiel à TOUS les salariés que "les négociations (...) sont aujourd'hui sur le point d'aboutir (...)", mensonge que nous avons dénoncé la semaine dernière,
la DG entend enfin raison après un bras de fer de 5 mois !

Pour rappel, depuis le 24 novembre 2014, notre syndicat FO (comme la CGT et SUD-Motards) a refusé de siéger car nous estimons que l'employeur n'a pas engagé sérieusement et loyalement ces négociations.
En effet, "l'engagement sérieux et loyal des négociations implique que l'employeur ait convoqué à la négociation les organisations syndicales représentatives dans l'entreprise et fixé le lieu et le calendrier des réunions. L'employeur doit également leur avoir communiqué les informations nécessaires pour leur permettre de négocier en toute connaissance de cause et avoir répondu de manière motivée aux éventuelles propositions des organisations syndicales." (art.L2242-10 du code du travail)


Le 5 mai 2015, nous apprenions par un mail de la DRH que, sur injonction de l'inspection du travail, la DG reprend cette négociation à zéro et souhaite "fixer un calendrier de réunions et la liste des documents nécessaires à la négociation"

Il aura donc fallu une demi-douzaine de courriers (sans réponse !) et trois interventions de l'inspection du travail pour que nous puissions enfin commencer à négocier correctement nos prochaines évolutions de salaire, ouf !

Négociations Salariales 2015 au point mort

jeudi 16 avril 2015 - 15:25:03 Category: Négociations Posted by  foamdm 0
Malgré le succès de la mobilisation contre l'austérité du jeudi 9 avril, nous n'avons toujours aucune information sur l'évolution des rémunérations des salariés de la Mutuelle en 2015.
Malgré le succès de la mobilisation contre l'austérité du jeudi 9 avril, nous n'avons toujours aucune information sur l'évolution des rémunérations des salariés de la Mutuelle en 2015.
Seules celles du PDG (+33%) et du nouveau président de LCDM (+20.000 €) sont actuellement connues.
Tout le monde n'a pas la classe de Dan Price !

Un patron américain baisse son salaire de 90 % pour augmenter ses employés.
Aux Etats-Unis, le créateur d'une start-up, Dan Price, a baissé son salaire de 90 % pour assurer une rémunération minimum de 70 000 $ à ses employés.

Il pourrait bien devenir le patron le plus populaire au monde [...]
Dan Price
Dan Price affirme avoir reçu depuis le début de la semaine des centaines de mails d'entrepreneurs qui seraient intéressés par sa démarche. Le patron a, en prime, réussi un très joli coup de communication. Les médias du monde entier s'intéressent désormais à son entreprise.
Pour lire l'article complet (cliquez ici)

Salaires 2015 : toujours rien ???

vendredi 06 mars 2015 - 18:37:58 Category: Négociations Posted by  foamdm 0
Une personne seule a besoin de 1.424 euros par mois pour vivre décemmentCette semaine, nous n'avons toujours aucune visibilité sur ce qui sera versé par la Direction cette année.
Une personne seule a besoin de 1.424 euros par mois pour vivre décemment
Cette semaine, nous n'avons toujours aucune visibilité sur ce qui sera versé par la Direction cette année. En l'absence d'une négociation digne de ce nom, loyale, respectueuse du Droit et des prérogatives de chacun, nous pouvons néanmoins affirmer que la problématique du salaire est particulièrement présente à la Mutuelle et que les tensions sont nombreuses.

Si le PDG, par l'intermédiaire de son CoDir, met en avant sa rémunération très inférieure à celle des autres dirigeants d'entreprises d'assurance, pour justifier son extraordinaire augmentation de 33%, nous pouvons aussi comparer les salaires de notre personnel, avec la concurrence et le reste du pays.
Par exemple, les salariés en classe 3 sont 146 et occupent des fonctions diverses (conseillers en assurance, gestionnaires sinistre mat ou corp, gestionnaires comptes soc...). A la Mutuelle des Motards, certains classe 3 perçoivent à peine plus de 1.200 € chaque mois...pour un temps plein !

Or un budget permettant de vivre décemment en logement social dans une ville moyenne serait de 1.424 euros pour une personne seule, et de 3.284 euros pour un couple avec deux enfants, évalue une étude de l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale (ONPES) publiée vendredi.

Comment s'étonner que la sérénité et le bien-être au travail deviennent années après années des notions de plus en plus abstraites pour nos collègues ?


Electricite

La force de l'exemple et les dégâts de la cupidité

dimanche 22 février 2015 - 11:55:47 Category: Négociations Posted by  foamdm 0
En 2007, le président Sarkozy décidait d'augmenter son salaire de 172% (passant de 7.000 € à 19.000 €).

En 2007
, le président Sarkozy décidait d'augmenter son salaire de 172% (passant de 7.000 € à 19.000 €).
En 2012, le président Hollande diminuait sa rémunération et celle du premier ministre de 30%.

En janvier 2015, inspiré par Thomas Piketty (célèbre économiste français), Mark Bertolini, patron d'Aetna, une grande société d'assurance-santé américaine, décidait d'augmenter de 33% le salaire de ses 5.700 employés les plus mal payés.
Au même moment, la rémunération du PDG de la Mutuelle des Motards était également augmentée de 33% pour assumer les mêmes missions (décision du docile Conseil d'Administration unanime).

Le 10 février 2015, la maison royale espagnole annonçait que le salaire du roi Felipe VI diminuait de 20%.
Quatre jours plus tard, notre CA décidait d'augmenter le salaire du Directeur des Partenariat de 20.000 € bruts pour compenser sa nouvelle fonction de président de LCDM (charge assumée bénévolement depuis 2009 par l'ancienne Secrétaire Générale).

Fin février 2015, les salariés de la Mutuelle ne savent toujours pas quelle sera l'évolution de leur rémunération cette année. Et les organisations syndicales représentatives sont bien incapables de les renseigner : différents courriels adressés au PDG n'ont fait l'objet d'aucune réponse de sa part et l'inspection du travail (sollicitée en dernier recours) est également ignorée !


Picsou

Offre d'Emploi

mardi 27 janvier 2015 - 13:39:49 Category: Négociations Posted by  foamdm 0

Bienvenue


Nom d'utilisateur ou mail :

Mot de passe :




[ ]

Derniers messages


Aucun message actuellement