24
nov.
2017

Refonte des fiches de fonctions, commission paritaire, recours des salariés

Posted by foamdm
0
OemaComme vous le savez, la direction et la DRH considèrent la refonte des fiches de fonction comme la première étape de la négociation de notre futur accord de GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences).

Après le travail de rédaction de fiches métiers (regroupant les fonctions avec une référence plus évidente à la nomenclature de l'Observatoire de l'Evolution des Métiers de l'Assurance) au sein des services, la direction a réactivé la commission paritaire prévue par la Convention Collective Nationale des Sociétés d'Assurances.

Notre syndicat Force Ouvrière dispose de deux places au sein de cette commission et a désigné 4 de ses représentants du personnel pour représenter l'organisation selon leur disponibilité.


Ccn3 réunions de présentation des pesées de fonctions ont déjà eu lieu les 9 et 14 novembre pour la Direction des Ressources Humaines et le 22 novembre pour le Département Technique.
La réunion du 8 décembre sera consacrée à l'EVT et celle du 18/12 à la Direction Communication...

La DRH a déjà réalisé des "pesées blanches" pour chacune des fiches de fonctions qu'elle officialise au cours de ces réunions : FO a donc compris que la commission paritaire n'a plus pour mission d'évaluer chaque critère de pesée pour arriver à une classe donc à la rémunération minimale correspondante. Les réunions relèvent plus de la présentation de fiches de fonctions/métiers que de réelles pesées. Les organisations syndicales ont soulevé ce problème à plusieurs reprises. Mais la direction a répondu qu'elle assumait ce choix.


FO a regretté que la direction choisisse de ne pas présenter les fiches des membres du CoDir responsable d'entité en même temps que celles des salariés de leur équipe, alors que certains de ces cadres sont encore en classe 7 et relèvent donc de la même CCN. Idem pour les fonctions d'assistant(e) qui seront pesées ultérieurement.

FO s'est fait clairement confirmer que le processus actuel de refonte des fiches de fonction ne consiste qu'à cartographier l'existant et pas à présenter la future organisation cible d'une quelconque entité (ceci nécessitant la consultation du CE).

FO souhaite siéger dans la commission paritaire et participer à ces réunions car elles abordent un sujet fondamental.
Mais FO refuse catégoriquement qu'il soit prétendu que nous sommes partie prenante du processus de rédaction et/ou de pesée des fonctions ! Notre rôle se limite jusqu'à présent, à relever ça et là des incohérences mineures.

Par contre, FO tient à rappeler que les salariés disposent tous d'une voie de recours détaillée à l'article 14 de l'annexe I de la CCN Assurances :
Chaque salarié dispose d'un délai de 30 jours civils à compter de la notification s'il souhaite faire valoir son désaccord sur le classement de sa fonction. Ce recours s'exerce soit directement auprès de la direction, soit par l'intermédiaire des délégués du personnel.
La commission d'entreprise doit être informée de l'existence de chaque recours par les soins de la direction...


Les délégués du personnel FO et plus particulièrement les membres FO de la commission paritaire (Damien Urvoix, Jean-Olivier Scicluna, Maxime Mouysset et Josian Ribes) sont à votre écoute pour recueillir vos doléances, formaliser votre éventuel recours ou répondre à vos questions.

13
nov.
2017

APPEL à manifestation le 16 Novembre

Posted by foamdm
0
APPEL à manifestation JEUDI 16 NOVEMBRE
Pour les héraultais c'est à 10h30 au Peyrou,
Le parcours de la manifestation sera Peyrou, Boulevard du Jeu de Paume, gare, place de la Comédie, Avenue Foch.
(pour les collègues du réseau tous les détails seront sur le site http://www.force-ouvriere.fr)
Pour les organisations syndicales de salariés, d’étudiants et de lycéens CGT – FO – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL réunies le 24 octobre 2017, un constat s’impose, celui d’une politique libérale visant à accroitre les inégalités au profit d’une minorité.

Fo Manif
Les raisons de manifester sont nombreuses, qu'il s'agisse :

  • de nombreuses dispositions inacceptables des ordonnances, limitant des droits des salariés-es ;

  • des risques qui pèsent sur les droits des salariés-es et demandeurs d’emploi en matière d’assurance chômage ou de formation professionnelle ;

  • de mesures précarisant toujours un peu plus l’emploi et l’insertion des jeunes sur le marché du travail ;

  • de la remise en cause des droits à l’avenir des jeunes par l’instauration d’une sélection à l’entrée de l’enseignement supérieur ;

  • de la modération salariale et de l’augmentation de la CSG ;

  • des atteintes au service public et à la protection sociale ;

les organisations signataires s’adressent solennellement au gouvernement afin qu’il prenne en considération les attentes sociales multiples qui s’expriment dans le public et le privé, par les actifs, les jeunes, les demandeurs d’emploi et les retraités-es.

Compte tenu de la gravité de la situation, elles décident de faire du 16 novembre 2017 une journée de mobilisation interprofessionnelle, étudiante et lycéenne, par des grèves et manifestations.

Elles invitent les autres organisations syndicales et de jeunesse à s’y associer.

09
nov.
2017

#balancetavideo

Posted by foamdm
0
En ce moment, une vidéo "Urban Trial Show" avec le logo de la Mutuelle des Motards (en intro et sur le maillot des pilotes) tourne en boucle sur les téléviseurs des points cafés de notre siège social. On y voit un cycliste et un trialiste faire des acrobaties dans un supermarché. Ce film se termine par une scène pitoyable : un homme passe à la caisse en glissant un billet de 100 euros dans le décolleté de la caissière qui se trouve assimilée à une stripteaseuse.

A l'heure de la prise de conscience généralisée du harcèlement sexuel dans la société (#balancetonporc) et des difficultés éprouvées par les femmes pour lutter contre ce phénomène, ces images dégradantes n'ont pas leur place dans notre entreprise.

Img 20171109 1150490
Img 20171109 115141
08
nov.
2017

La Mutuelle a misé sur le bon cheval...

Posted by foamdm
0
Le Groupe Carlyle va acquérir l’éditeur français de logiciels d’assurance, Prima Solutions

La maîtrise du numérique permet à Prima Solutions de mieux innover et poursuivre sa croissance.

Le Groupe Carlyle, gestionnaire d’actifs alternatifs mondial (coté au NASDAQ), annonce aujourd’hui la signature d’un accord en vue de l’acquisition en partenariat avec sa direction de l’éditeur français de logiciels d’assurance, Prima Solutions.

La finalisation de la transaction devrait intervenir le 30 septembre 2017, sous réserve de l’approbation des autorités compétentes. L’investissement s’effectuera via le fonds Carlyle Europe Technology Partners III, un véhicule d’investissement doté de €657 millions et consacré aux entreprises du secteur des technologies, médias et télécommunications. Les termes financiers ne seront pas divulgués.

Prima Solutions est un éditeur français qui conçoit, développe et commercialise des logiciels exclusivement dédiés aux professionnels de l’assurance. Fondée en 2000 par Hugues Delannoy, cofondateur de la plateforme de comparaison Assurland.com, Prima Solutions propose des applications modulaires digitales qui permettent aux professionnels de l’assurance d’optimiser les relations clients et la gestion des polices d’assurance. Lire la suite ici... et là

Soleil

Compte-rendu des délégués du personnel FO, octobre 2017

Posted by foamdm
0
Les délégués du personnel FO vous invitent à prendre connaissance des réclamations portées ce mois-ci en réunion, et des réponses apportées par la direction générale.
Bonne lecture !

dp-re-17-10_compte_rendu_dp_fo_oct_2017.pdf

Dp 2
09
oct.
2017

10 octobre : mouvements du secteur public

Posted by foamdm
0
Ce mardi 10 octobre, pour la première fois depuis 10 ans, toutes les organisations syndicales de la fonction publique appellent les fonctionnaires à la grève.

Concernant le secteur privé, une nouvelle réunion de l'ensemble des centrales est organisée le 24 octobre pour déterminer la suite du mouvement de contestation des Ordonnances et de la politique sociale du gouvernement.



Publié sur le site www.force-ouvriere.fr le 10 octobre 2017 :
Mobilisation interprofessionnelle : les syndicats se revoient le 24 octobre
La réunion intersyndicale le 9 octobre au soir a permis un échange général sur la situation sociale et les dossiers en cours (ordonnances) et à venir (assurance chômage, formation professionnelle, retraites).
FO (Pascal PAVAGEAU et Didier PORTE pour le bureau confédéral) a fait connaître son mandat de rechercher la possibilité d’une mobilisation interprofessionnelle, dans l’unité d’action la plus large possible, avant la ratification des ordonnances afin de peser sur l’ensemble des dossiers.
Le tour de table n’a pas permis de conclure en faveur d’une décision, a fortiori alors que les confédérations syndicales comme les organisations d’employeurs doivent être reçues jeudi 12 et vendredi 13 octobre par le Président de la République en ouverture des prochaines concertations.
La journée de grève et manifestations dans la fonction publique devant avoir lieu le lendemain, 10 octobre, était aussi à prendre en compte.
Il a donc été convenu d’une réunion prochaine – qui aura lieu dès le 24 octobre.
FO s’y fera porteuse à nouveau de son mandat et de sa détermination en ce sens.
L’annonce par la CGT d’une action le 19 octobre – qui avait déjà été rendue publique, n’a pas été discutée durant la réunion.
04
oct.
2017

IRP Avant / CSE après

Posted by foamdm
0
Les règles actuelles :
Pour une entreprise de la taille de la nôtre, le code du travail disposait que le personnel soit représenté par les IRP suivantes :
- un comité d'entreprise (CE) dans lequel siègent chaque mois 7 titulaires et 7 suppléants
- 7 délégués du personnel (DP) titulaires et 7 suppléants tous convoqués à une réunion mensuelle minimum
- 4 représentants du personnel au CHSCT dont les réunions sont à minima trimestrielles
- un représentant syndical (RS) par organisation représentative siège au CE et au CHSCT avec voix consultative
Le code du travail n'accordait aucune heure de délégation aux DP suppléants, aux suppléants du CE et aux RS (il faudrait dépasser l'effectif de 500 salariés).

L'usage à la Mutuelle :
Depuis plus de 20 ans, les suppléants de nos instances sont systématiquement convoqués et reçoivent la même information comme cela est prévu par la loi. Mais ici, ils bénéficient des mêmes moyens que les titulaires (20 h de délégation par mois).
Depuis 2006, les représentants syndicaux au CE peuvent utiliser 20 heures chaque mois pour étudier les documents et préparer les différentes réunions de CE.

Ordonnances Macron, fusion, négociation, décrets à paraître :
La fusion des instances fait disparaitre ces 3 instances. Dès juillet 2018, à la Mutuelle, vous ne pourrez plus consulter un DP, cela n'existera plus !
Hors délégués syndicaux, tous les représentants du personnel élus seront membres du futur Comité Social et Economique (CSE).
La volonté du gouvernement est de grandement privilégier la négociation en entreprise.
Certes l'ordonnance N°2 prévoit que les suppléants ne soient plus convoqués aux réunions du CSE, ce qui pose d'ores et déjà la question de l'efficacité de ces élus qui seront amenés à remplacer un titulaire (donc à voter) un mois alors qu'ils auront été exclus de la réunion du mois précédent... L'absence de moyen pour les RS du CSE des entreprises dont la taille est inférieure à 500 salariés est confirmée. Les décrets qui paraîtront d'ici la fin de l'année détermineront des planchers en termes d'effectif du CSE et d'heures de délégation des seuls titulaires, en fonction de la taille de l'entreprise, que nous anticipons très bas.
Mais le législateur prévoit qu'un accord entre employeur et organisations syndicales représentatives, puisse adapter les pratiques dans chaque entreprise en fonction des besoins.


27
Notre position :
En travaillant leurs dossiers, en préparant leurs réunions, en publiant de l'information pour toutes les instances, à l'attention de tout le personnel, en étant quotidiennement au plus proche de vous, les élus FO démontrent depuis des années que leurs heures de délégation sont et resteront utiles et nécessaires.
Pour fonctionner efficacement dans l’intérêt de l’entreprise et de son personnel, l’instance regroupée sous le nom CSE devra disposer de moyens au moins équivalents à ceux aujourd’hui accordés aux 3 instances.
Les salariés ne sauraient accepter une diminution des moyens de leurs représentants qui aurait un impact négatif sur le rôle économique et social qu'ils jouent au quotidien dans notre entreprise du secteur économique, social et solidaire.
Dans les prochains mois, FO réclamera la négociation d'un accord d'entreprise et d'un protocole d'accord pré-électoral. Nous revendiquerons le maintien d'un nombre suffisant d'élus au CSE ainsi que la convocation systématique et l'attribution de moyens aux suppléants et aux représentants syndicaux.
Notre direction a toujours su montrer l’exemple du progrès social. Nous sommes donc sûrs qu'elle aura à cœur de relever ce nouveau défi du pouvoir public et de démontrer une fois de plus que l’utopie est en marche.

Bienvenue


Nom d'utilisateur ou mail :

Mot de passe :




[ ]

Derniers messages


Aucun message actuellement