Les dangers de la réforme du code du travail

mardi 08 mars 2016 - 09:12:43 Category: Manifs/grèves Posted by  foamdm 0
[youtube]https://www.youtube.com/watch?
[youtube]
https://www.youtube.com/watch?v=ba7TCPXdCLQ.youtube[/video]

Grèves et manifestations du mercredi 9 mars 2016

mercredi 02 mars 2016 - 22:04:13 Category: Manifs/grèves Posted by  foamdm 0
LoiTravailFOditNON
LoiTravailFOditNON


Avec la loi Travail,
vous seriez plus facilement licencié

La redéfinition du licenciement économique donnerait force de loi générale à ce qui était jusqu’alors le résultat de jugements au cas par cas, appréciés par le juge. La loi prévoit de fixer les critères (par exemple la durée de baisse des commandes durant quatre trimestres consécutifs, qu’un accord de branche pourrait réduire à deux !) permettant à une entreprise de justifier des licenciements économiques sans risque pour elle de les voir requalifiés « sans cause réelle et sérieuse » (ce qui donne lieu à réintégration ou indemnisation). Mieux, si vous travaillez dans une multinationale, même si les choses vont très bien ailleurs dans le monde pour le groupe, une perte d’exploitation limitée aux établissements situés en France suffira !

Avec la loi Travail,
licencié sans cause réelle et sérieuse, vous seriez moins indemnisé
Hormis dans les cas de harcèlement ou de discriminations, les indemnités, jusqu’alors évaluées par le juge en fonction de chaque situation particulière, en cas de licenciement abusif, seront plafonnées par la loi (3 mois de salaire pour une ancienneté de 2 ans, 6 mois entre 2 et 5
ans d’ancienneté, ...).
En revanche, la loi supprime tout plancher. Il sera ainsi aisé à l’entreprise de provisionner le budget lui permettant de pouvoir licencier plus facilement

Avec la loi Travail,
vous travailleriez plus en gagnant moins
Là où les accords de branche permettaient d’harmoniser, pour toutes les entreprises d’un même secteur d’activité, le taux de majoration des heures sup, en prévoyant souvent qu’elles soient rémunérées à +25 % pour les huit premières et +50 % au-delà, demain l’entreprise pourra obtenir par un accord de les limiter à +10%. Dès qu’une entreprise aura obtenu gain de cause, au nom de la compétitivité et de la sauvegarde de l’emploi, que feront ses concurrentes ?... Pour un salarié au Smic resté à 39 heures (4 heures supplémentaires) c’est 20 euros de moins par mois !
Mieux encore, l’entreprise aura la possibilité de convaincre de la nécessité de moduler le temps de travail sur trois ans... autrement dit de lisser les dépassements horaires pour ne plus avoir à payer d’heures sup ! Cerise sur le gâteau : dans une PME de moins de 50 salariés, pas besoin d’accord pour une modulation sur 4 mois...

Avec la loi Travail,
vous seriez moins bien payé

Les négociations sur les salaires, aujourd’hui annuelles, pourront n’avoir lieu que tous les trois ans. Si votre syndicat n’était pas signataire du dernier accord, il ne pourra pas demander l’ouverture de négociations avant la fin de cette période... Tant pis pour le rattrapage de l’inflation !

Avec la loi Travail,
vous ne compteriez plus vos heures

Vous êtes cadre, ou simplement considéré comme « autonome » dans une PME ou une TPE, l’entreprise vous proposera de ne plus s’embarrasser à compter vos heures, vous
passerez au forfait : 218 jours de travail à l’année – sans compter vos heures quotidiennes et bien sûr sans majoration pour heures sup – là où, en étant resté à 39 heures, bénéficiant de 23 jours de RTT vous deviez 205 jours de travail !

Avec la loi Travail,
votez pour ne pas être viré

L’entreprise qui convaincra de la nécessité d’un accord dit de préservation ou de développement de l’emploi pourra proposer dans ce cadre une augmentation de la durée du travail, sans augmentation des salaires par exemple. Il lui suffira de trouver un ou deux syndicats, représentant 30 % des salariés, pour le signer. Jusqu’à maintenant, si les syndicats représentant 50 % de ces salariés n’étaient pas d’accord, ils pouvaient s’y opposer. Demain, un référendum pourra être organisé pour contourner les syndicats majoritaires s’y opposant. Démocratie ? Quand l’employeur peut aisément convaincre chacun individuellement qu’il risque de perdre son emploi ?
Mieux encore, si le chantage a fonctionné, l’accord entre en vigueur et s’impose. Vous refusez que votre contrat de travail soit modifié en conséquence : vous êtes licencié pour motif personnel !

Avec la loi Travail,
vous vous reposeriez en travaillant
Vous êtes cadre ou salarié « autonome », passé au forfait, l’entreprise vous enlèvera l’obligation d’une durée continue de repos quotidien de 11 heures, en la fractionnant, afin que vous puissiez continuer à travailler une fois rentré chez vous ! Vous pensiez obtenir le droit de vous « déconnecter » (e-mails, sms...) dans le cadre d’un accord ? L’employeur pourra s’en passer pour décider d’autorité ce qu’il en sera ! Vous êtes d’astreinte, vous devez intervenir durant votre période de repos. Celle-ci ne sera plus prorogée de 11 heures, mais le décompte se fera de façon fractionnée, intégrant le temps de repos déjà pris, dont la période d’astreinte sans intervention !

Avec la loi Travail,
votre santé serait moins surveillée

Vous n’êtes pas considéré comme soumis à un risque particulier, plus de visite d’embauche par un médecin mais une simple visite d’information et de prévention par un infirmier ou un collaborateur médecin. Déjà passée à deux ans, la périodicité de la visite médicale sera fonction des conditions de travail, de l’âge, de l’état de santé ainsi que des risques professionnels...
Un conseil : restez en bonne santé !

...

MERCREDI 9 MARS
PARTICIPEZ L'UNE DES NOMBREUSES MANIFESTATIONS
QUI SERONT ORGANISÉES DANS TOUT LE PAYS
REFUSONS CETTE LOI, DANS L'UNITÉ
TOUS LES SALARIES SONT CONCERNÉS
et
REJOIGNEZ UN MILLION (!) DE SIGNATAIRES DE
LA PLUS IMPORTANTE PÉTITION EN LIGNE

Projet de Loi El Khomri : bientôt la grève, signez la pétition !

mercredi 24 février 2016 - 08:55:31 Category: Manifs/grèves Posted by  foamdm 0
La ministre du travail propose une réforme qui transforme en profondeur le code du travail.
La ministre du travail propose une réforme qui transforme en profondeur le code du travail.

Nopad

Parmi les éléments proposés dans le projet actuel

☞ En cas de licenciement illégal, l’indemnité prud’homale est plafonnée à 15 mois de salaire.

☞ Les 11 heures de repos obligatoire par tranche de 24 heures peuvent être fractionnées.

☞ Une entreprise peut, par accord, baisser les salaires et changer le temps de travail

☞ Les temps d’astreinte peuvent être décomptés des temps de repos

☞ Le dispositif « forfaits-jours », qui permet de ne pas décompter les heures de travail, est étendu

☞ Les apprentis mineurs pourront travailler 10 heures par jour et 40 heures par semaine

☞ Le plancher de 24 heures hebdomadaires pour un contrat à temps partiel n’est plus la règle dans la loi (confirmation d'une loi antérieure).

☞ Il suffit d’un accord d’entreprise pour que les heures supplémentaires soient 5 fois moins majorées.

☞ Une mesure peut-être imposée par référendum contre l’avis de 70% des syndicats.

☞ Une entreprise peut faire un plan social sans avoir de difficultés économiques.

☞ Après un accord d'entreprise, un-e salarié-e qui refuse un changement dans son contrat de travail peut être licencié.

☞ Par simple accord on peut passer de 10h à 12h de travail maximum par jour.

Salarié-e-s ou non : cette réforme nous concerne toutes et tous !

Interpellez la ministre du travail et demandez lui de renoncer à ce projet.

1. Signez la pétition
2. Interpellez la ministre sur http://loitravail.lol
3. Likez la page Facebook de la mobilisation

Signez la pétition et RDV sur http://loitravail.lol

Condamnation des ex-salariés de Goodyear : inacceptable !

mercredi 13 janvier 2016 - 08:00:00 Category: Manifs/grèves Posted by  foamdm 0
C’est avec stupeur et indignation que nous avons appris la condamnation de 8 anciens salariés de l’usine Goodyear Amiens à deux ans de prison dont neuf mois ferme pour avoir défendu leurs droits et leurs emplois.
C’est avec stupeur et indignation que nous avons appris la condamnation de 8 anciens salariés de l’usine Goodyear Amiens à deux ans de prison dont neuf mois ferme pour avoir défendu leurs droits et leurs emplois. Le géant américain du pneumatique a depuis, définitivement fermé les portes de cet établissement et jeté à la rue plus de 1 200 emplois directs malgré des profits considérables.

Au prétexte de soi-disant violences et séquestrations, le procureur de la république en charge de ce dossier, a souhaité faire un « exemple » pour intimider à l’avenir, tous les salariés de quelque entreprise que ce soit qui voudraient défendre leurs droits. Une première dans le droit français.

Après les salariés d’Air France mis en garde à vue, une nouvelle étape a été franchie avec ceux de Goodyear. Quel degré de sanction prendra dorénavant la justice pour condamner des salariés qui défendront leurs droits les plus légitimes ?

Nous ne pouvons que condamner cette décision ignoble et appuyons sans réserve, toutes les initiatives qui seront prises afin de revoir ce jugement judiciaire inacceptable et injuste.


Good Year

Comment dix ans de réformes ont réduit le collège

mardi 19 mai 2015 - 22:13:09 Category: Manifs/grèves Posted by  foamdm 0
Aujourd'hui : mobilisation réussie contre la réforme des collèges, avec 50% des enseignants dans les rues!
Aujourd'hui : mobilisation réussie contre la réforme des collèges, avec 50% des enseignants dans les rues !

Foamdmcollege2
Source : Les grands chiffres de l’Éducation nationale puis L’Éducation nationale en chiffres, de 1998 à 2014 (Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l’Éducation nationale). Données harmonisées en euros 2014 par FO Hebdo sur la base des données de l’inflation de l’Insee.

Ce devait être le grand projet du quinquennat de François Hollande, la jeunesse érigée en priorité nationale à travers l’engagement 36 de François Hollande : « Je créerai en cinq ans 60 000 postes supplémentaires dans l’éducation. » Hélas, trois ans après, seuls 3 856 postes (6 %) ont réellement été créés selon Le Monde. Si 28 000 postes de stagiaires enseignants ont aussi effectivement été ouverts, ils permettent avant tout au gouvernement de communiquer sur ses « créations massives » de postes en omettant de préciser qu’il s’agit de stagiaires et non d’enseignants titulaires. En effet, un stagiaire deviendra enseignant à temps plein mais un poste de titulaire supplémentaire ne sera pas nécessairement créé… les stagiaires titularisés remplaçant généralement les départs en retraite.

Ainsi le SNFOLC rappelle que le projet de budget 2015 prévoit 7 220 départs en retraite et que le ministère ouvre 7 200 postes au Capes externe (le principal concours de recrutement des professeurs).

Une forte diminution du nombre de professeurs…


Depuis dix ans, selon les propres bilans du ministère de l’Éducation nationale, le nombre d’enseignants publics dans le secondaire est passé de 430 263 à 380 600, soit une baisse de 11,5 % (11,6 % au collège). Et dans le même temps, le taux d’enseignants non titulaires dans le second degré public est passé de 4 % des effectifs en 2005 à 7,5 % en 2013 selon le ministère. Une progression d’environ 10 000 postes précaires, loin de compenser la disparition de 50 000 titulaires. Chez les personnels non enseignants, la chute a été encore plus massive : - 16,3 %, soit près de 34 000 postes supprimés.

Pour un nombre d’élèves qui augmente

Entre 2005 et 2014, selon le bilan de la rentrée 2014 du ministère, le nombre de collégiens a progressé de plus de 52 700 élèves (+ 2,1 %) quand le nombre de classes a reculé de 1,2 %, soit 1 208 classes en moins. Résultat, le nombre d’élèves par classe au collège est remonté en 2014 à 24,8 alors qu’il était à 24 élèves en 2005.

Lors des dernières élections des représentants des enseignants en 2014, le nombre d’inscrits du corps électoral avait baissé par rapport au scrutin de 2011, une manière contestable de donner la « priorité à la jeunesse ».

Ce que la DG ne vous dit pas sur les NAO 2015

mercredi 29 avril 2015 - 16:53:45 Category: Manifs/grèves Posted by  foamdm 0
Par un mail de la DRH adressé jeudi 23 avril 2015, la Direction prétend que :
Par un mail de la DRH adressé jeudi 23 avril 2015, la Direction prétend que :
Les négociations ont bien débuté en novembre 2014 avec l’ensemble des organisations syndicales et sont aujourd’hui sur le point d’aboutir. Dans un contexte tendu, nous avons choisi de prendre le temps d’aller au bout de ces négociations en laissant à chacun la possibilité de s’exprimer.

Ceci relève de la méthode Coué. Mais répéter un mensonge n'en fait pas une vérité.

Tous les syndicats ont effectivement participé à une première réunion le 24 novembre 2014. Mais depuis cette date nous avons officiellement relevé d'une part l'absence de négociation sur le calendrier des négociations et d'autre part une transmission très incomplète des documents nécessaires à la préparation de cette Négociation Annuelle Obligatoire. Nous n'avons participé à aucune autre réunion...

Le 23 janvier 2015, l'inspectrice du travail a demandé des explications à la DG :
"Pourriez-vous me communiquer l’agenda complet des NAO de l’entreprise et les documents transmis aux parties de manière à ce que je puisse vous faire une réponse."

Le 19 mars 2015, l'inspectrice du travail a rappelé ses demandes à la DG :
"...je note que les documents que vous m’avez transmis relatifs à la NAO ne font pas apparaitre ni le calendrier des négociations, ni les informations que vous remettrez aux délégués syndicaux (article L.2242-2 du Code du travail)."
et a affirmé :
"Le déroulement actuel des NAO constitue donc une infraction aux dispositions du Code du travail.
Vous voudrez bien vous conformer à vos obligations et me tenir informée des suites données à ce courrier."


Depuis des mois, nous attendons toujours d'être convoqués à une réunion de négociation du calendrier des NAO et d'obtenir l'ensemble des documents légaux prévus par le code du travail.
Nous ne pouvons pas laisser la DG affirmer que les NAO "sont aujourd'hui sur le point d'aboutir" et que chacun a eu "la possibilité de s'exprimer". Il s'agit d'un double mensonge.

Les mesures salariales 2015 ne seront certainement pas visibles sur la prochaine paie. Néanmoins, nous vous rappelons le versement en mai du demi-mois supplémentaire, qui ne correspond pas à 33 mais à 50 % de votre salaire habituel wink


Grève du 9 avril : ça concerne plus que jamais les salariés de notre Mutuelle

vendredi 03 avril 2015 - 16:50:23 Category: Manifs/grèves Posted by  foamdm 0
Participer à la grève nationale du jeudi 9 avril est l'occasion de te faire entendre!
Participer à la grève nationale du jeudi 9 avril est l'occasion de te faire entendre !

A Matignon, le gouvernement ignore volontairement les protestations et continue à enrichir les nantis.

Au siège de la Mut, VOS représentants sont IGNORES lorsqu'ils tentent quotidiennement de faire valoir vos DROITS auprès d'une direction qui piétine sciemment la LOI et s'augmente dans des proportions indécentes, alors que nous n'avons encore aucune visibilité sur l'évolution de nos salaires...

3247715326 809dd355c6 M
Le 9 avril, en faisant grève, nous agissons dans la dignité pour protéger l'Avenir.

Aucun préavis ni autorisation hiérarchique ne sont nécessaires.
Envoie un simple courriel à ton responsable :
"Je t'informe que je participe à la journée nationale d'action interprofessionnelle du 9 avril 2015. Tu voudras bien décompter cette demi-journée comme telle sur mon planning (code CSS sur chronos)".

A Montpellier, la manifestation partira à 10 heures
Rendez-vous à l’Esplanade Comédie
(trajet : Comédie, gare, boulevard du Jeu de Paume, rue St Guilhem, Préfecture)

Dans le réseau, nous vous invitons à rejoindre les différents cortèges organisés en région
(cliquez ici pour consulter la carte)

Jeudi 9 avril, venez manifester avec nous !

lundi 23 mars 2015 - 14:00:00 Category: Manifs/grèves Posted by  foamdm 0
Cette année, les négociations annuelles obligatoires (NAO) sont tellement mal organisées, que les éventuelles évolutions de salaires ne seront effectives qu'au 25 mai au plus tôt!
Cette année, les négociations annuelles obligatoires (NAO) sont tellement mal organisées, que les éventuelles évolutions de salaires ne seront effectives qu'au 25 mai au plus tôt ! En effet la DG a annoncé le 19 mars, une hypothétique présentation d'un projet d'accord de NAO (qui reste encore à écrire) au CE du 23 avril.

Le jeudi 9 avril, vous ne connaitrez donc pas encore l'évolution de votre salaire, mais vous vous souviendrez que celle du PDG de la Mutuelle des Motards (+33%) est effective depuis le 1er janvier 2015.


Le jeudi 9 avril,
rejoignez la grève nationale !
venez manifester avec nous partout en France !

Fo Montpell

Bienvenue


Nom d'utilisateur ou mail :

Mot de passe :




[ ]

Derniers messages


Aucun message actuellement